Quelques astuces pour les plantations d’automne (arbres, arbustes, fruitiers)

Quelques astuces pour les plantations d’automne (arbres, arbustes, fruitiers)

Bonjour à tous et toutes,

Si on parlait jardin ? C’est la pleine saison des plantations d’automne arbres, arbustes, fruitiers, et j’avais envie de vous partager une petite “fiche astuce” que je me suis constituée.

Mes vacances et celles des plus-si-petits-gourmands, se sont passées à la maison, à la fois pour des raisons sanitaires (ne pas prendre de risque) et pour commencer d’aménager le jardin. Nous avons le projet de faire un grand verger,  de mettre plein d’arbustes, et c’est le bon moment pour planter. Mais qui dit grand verger dit investissement notable…  et donc nous essayons de faire tout notre possible pour installer correctement les plantes. Cela veut dire :

  • bien choisir les plantes
  • et bien les planter

Pour cela, mon mari et moi avons parcouru pas mal de sites de jardinage, lu de nombreux conseils sur des groupes de jardinage/permaculture, jusqu’à avoir nous constituer une petite liste d’astuces / de bonnes pratiques. Afin de me rappeler de ces astuces, mais aussi de vous les partager au cas où cela vous serait utile, j’ai pensé qu’un billet sur le blog pourrait être adapté. Le voici donc.

J’espère donc que ce billet vous intéressera. n’hésitez pas à partager vos pratiques en bas de billet, nous sommes toujours preneurs de conseils 😉

 

****

1 – Astuces pour choisir ses plantes

Les premières astuces plantations automne que nous avons trouvé concernent la sélection des plantes.

 

Quoi planter en automne ?

L’automne est la saison idéale pour planter car toute la saison d’hiver va laisser aux différentes plantes le temps de développer leur système racinaire. Ce système racinaire permettra aux plantes de mieux capter l’eau et les nutriments lors de l’été prochain. C’est moins le cas au printemps car les plantes sont plutôt occupées à créer des feuilles. Cela dit, l’automne est donc idéal pour planter :

  • les arbres et arbres fruitiers
  • les arbustes
  •  les vivaces abusives

On peut aussi planter les bulbes de printemps, mais cela ne sera pas le sujet du billet.

***

Astuces pour lire les étiquettes des plantes

Les étiquettes des plantes comportent souvent différents paramètres pour nous guider dans leur plantation. Je passe sur les dates de floraison / types de feuilles, pour me concentrer sur ceux donnant des indices sur le lieu de plantation.

  • L’exposition : Ce paramètre défini la quantité de soleil dont la plante à besoin. On distingue :
    – soleil : au soleil toute la journée OU pendant tout l’après midi
    – mi ombre : au soleil une partie de la journée, le plus souvent le matin
    – ombre : quasi tout le temps à l’ombre
    Astuce : Si vous habitez dans le midi/Provence, n’hésitez pas à placer les plantes plus à l’ombre que demandé; le soleil tape assez fort.

 

  • l’eau : Cela détermine la quantité d’eau dont la plante à besoin. Si la note est maximale, alors la plante devra être placée dans une zone humide voir marécageuse. Si la plante est plutôt résistante, privilégiez vraiment un endroit très sec (haut d’un talus, zone exposée, etc), sinon la plante risque de pourrir par trop d’eau.

 

  • la rusticité : détermine la résistante au froid des plantes dans le pire cas. Cela veut dire la température minimale que la plante peut encaisser avant de mourir. Si vous vous rappelez de la vague de froid de février 2012, c’est à peut près ce cas de figure. On détermine différentes zones de rusticité en France, que vous pouvez retrouverez sur ce site. . Globalement, hormis le midi, la Provence, les côtes, il vaut mieux privilégier des plantes rustiques, résistant au -10, -15°C.

 

  •  la taille : Souvent, sont décrites les tailles en horizontal et en vertical des plantes une fois adulte (soit au bout de 3 à 5 ans). Faites bien attention à ces dimensions pour sélectionner les plantes et aménager le jardin. Il faut penser à prévoir l’espace nécessaire dès le début, sinon les plantes ne pourront pas s’exprimer entièrement. Exemple ci- dessous dans le futur jardin  : de petites sauges plantées à plus d’un mètre, car la taille adulte est de l’ordre du mètre.
    Astuce : Pour les haies, vous pouvez serrer un peu.

 

Astuces plantations automne arbre arbuste

Privilégier les petites plantes /arbres

On a tous souvent envie de mettre en place directement une grande plante pour voir le jardin rapidement aménagé. Tous les jardiniers le diront, c’est souvent une erreur. En effet, une plante “en bonne santé” est souvent équilibrée entre la taille de ses racines et la taille de ses parties aériennes (tronc, branches). C’est particulièrement le cas des arbres et des arbres fruitiers. Hors, en jardinerie les “grandes plantes” vendues (en pot) sont déséquilibrées entre la partie de branches souvent bien grande et la partie racine (en pot) souvent bien petite

Plus on plante petit, plus l’équilibre racine/branche est respecté, et plus l’on laisse de chance à la petite plante de développer un grand système racinaire avant l’été. Certes, la première année, la petite plante vous semblera peut être un peu en retard par rapport à la grande, mais :

  • vous aurez nettement moins besoin de l’arroser
  • elle aura beaucoup moins de “chance” de mourir
  • et elle rattrapera la grande plante au bout d’ 1 à 2 ans.

Vous pouvez le voir en photo d’accueil, de notre côté, pour maximiser les chances, on privilégie les tous jeunes arbres (1 an) de 30 à 50 cm pour notre verger.

En pot ou racine nues ?

Pour les arbres, et en particulier les fruitiers, se pose la question du pot ou de la racine nue. Ils ont tous deux des avantages et inconvénients :
– en racine nue : la reprise est souvent plus facile mais vous devez planter dans la foulée de l’achat (24h max)
– en pot : la reprise peut être plus difficile, surtout si les racines de la plante ont complètement envahi le pot, mais vous avez un peu plus de temps pour planter. (quelques jours)

De notre côté, on a utilisé des deux : quand on savait que l’on aurait pas le temps de tout planter dans la foulée, on a pris en pot. Quand on avait le temps, on sélectionnait des racines nues.

 

2 – Astuces pour planter

Après la sélection des plantes, les astuces plantations automne concernent la “méthode” de plantation.

Astuces pour déterminer l’emplacement “de compromis”

On ne peut pas disposer n’importe quelle plante n’importe où. En effet, celles-ci ont des besoins particuliers en terme d’ensoleillement, d’eau, de type de sol. Elles sont globalement tolérantes à des variations par rapport à leur besoins, mais nous devons quand même adapter l’endroit de plantation.

Pour caractériser un emplacement de plantation, on peut poser les questions suivantes :
1 – L’emplacement est il à l’ombre ou au soleil ? A quel moment de la journée ?
2 – L’endroit est t-il très sec (peu d’herbes, plantes méditerranéennes) ou plutôt humide  (herbe bien grasse, coin naturellement boueux) ?
3 – L’emplacement est t’il plutôt chaud (proximité de murs) ou frais (proximité d’arbres) ?

Avec les réponses, on essaye de trouver le meilleur compromis entre les besoins de la plante (décrits sur l’étiquette) et la réalité du terrain. Il faut vraiment ce fier à ces orientations plutôt qu’à ses envies. Une plante peut tout à fait ne pas se sentir bien à un endroit, et être à son top 5 à 10 m plus loin.

****

2 – Astuces pour bien planter

Cela y est, on a trouvé l’emplacement, la plante :” y’a plus qu’à.”

Certes, on peut planter à la wannagain (un trou, la plante, on referme) …. mais ce n’est pas l’idéal pour maximiser les chances de reprise. En effet, quand une plante sort de jardinerie et arrive dans votre jardin, elle doit encaisser :

  • le changement de climat : souvent elles passent de serres plus chaudes au plein air frais et venteux
  • le changement de terre : entre un terreau souvent parfait et dopé aux engrais, vers votre terre, souvent moins généreuse.

Pas toujours facile, à supporter pour une petite plante, non ?

Alors pour les aider, on peut suivre la méthode suivante. Je vous l’illustrer avec un figuier tout juste planté :

 

  • Réaliser un trou “plus grand que la plante” et retirer tous les empêcheurs de racine (chien dent notamment ). Cela permet de délimiter une grande zone d’interface entre votre terre et l’intérieur du pot, sur laquelle la plante aura plus de facilité à pousser.

Astuces plantations automne arbre arbustes

  •  Casser la motte si plante en pot : Quand les plantes sont en pot, les racines sont confinées dans le pot. Si la plante est restée trop longtemps dans le pot, les racines ont appris à rester dedans et à “tournicoter” plutôt que de pousser à distance du tronc. En cassant la motte, on peut leur “dire” d’aller chercher ailleurs.

Astuces plantations automne arbre arbuste

  • Installer la plante et combler le trou avec un mélange 50% terre du jardin / 50% terreau. Cette “cuisine” permet de former une couche d’interface entre votre terre et la plante où la plante pourra plus facilement pousser et prendre en force avant d’attaque la “vraie terre” du jardin. Cela permet aussi de donner un peu d’engrais pour l’aider à re-pousser.
    Astuce  1: Côté terreau, privilégiez un terreau spécial reprise. J’ai une préférence pour le terreau “or brun” qui donne de très bons résultats sur toutes nos plantations depuis début octobre.
    Astuce 2 : pour les fruitiers vous pouvez amener un peu d’engrais supplémentaire en ajoutant de la corne broyée au fond du trou. Cela peut être utile si votre terre est un peu pauvre. .

Astuces plantations automne arbre arbuste

  •  Couvrez et arrosez : L’arrosage permet de tasser la terre, de la “coller” aux racines sans pour autant les casser/broyer.
    Astuce : Si vous plantez à proximité d’une ondée (c’est souvent le moment en automne), évitez la case arrosage. 😉

Astuces plantations automne arbre arbuste

  • Attention ; pour les fruitiers, laissez bien dépasser le point de greffe (lieux avec des “cassures” sur la photo suivante), sinon vous risquez de faire mourir l’arbre.

 

***

3 – Être attentif à la suite

Après la plantation, au printemps/été suivant, il reste important de “surveiller” si la/les nouvelles plantes se portent bien. Parfois, même avec les meilleures intentions du monde, on peut se louper dans l’emplacement de la plante, et celle-ci vous le fera savoir. Si ses feuilles sèchent, si elle semble malade ne pousse pas, cela peut tout simplement être lié à une mauvaise évaluation de l’emplacement et non à un problème de la plante. Il ne faut pas hésiter à envisager de la déplacer à la saison suivante dans un coin qui lui sera plus adapté.

Je peut vous donner en exemple un de mes gros ratés du printemps dernier : des groseilliers qu’on a cru planter à la mi ombre, dans un coin qui leur plairait.. et qui au final on failli y passer 3 fois cet été en raison du soleil trop brûlant. On viens tout juste de les déplacer en lisère de bosquet d’arbres, à l’ombre, où l’on espère qu’ils reprendront bien.

******

Voilà, j’espère que cette série d’astuces plantations automne vous sera utile. N’hésitez pas à partager vos pratiques en bas de billet, nous (je) sommes toujours preneurs de conseils pour nous améliorer 😉

Bonne semaine !

 

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments

1
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x