ZD #5 – 10 astuces-organisation zéro déchets

ZD #5 – 10 astuces-organisation zéro déchets

Bonjour à tous et toutes,

Et si nous discutions d’astuces pour tendre “vers le zéro déchets” ce matin qu’en dites vous ? Vous allez sourire en lisant ce qui a motivé ce billet.. 😉

En fait, réalisant mon pré-déménagement, je m’attendais à voir mes habitudes bousculées et devoir réaliser des concessions : Avoir parfois l’impression de camper, ne pas retrouver tout mon “confort” habituel..   Mais je ne m’attendais pas à être obligée de faire une croix temporaire sur certains de mes “petits gestes écolos” , notamment ceux “zéro déchet“…  Et oui, quand on fait ses valises pour déménager, on ne pense pas à embarquer un sac de course ré-utilisable. On ne s’encombre pas des conteneurs pour acheter en vrac qui peuple sa maison, ou du matériel pour faire ses produits ménagers écolos. On ne pense pas non plus à vérifier qu’il y a un compost dans la location.. Prise au dépourvue, je me suis vite retrouvée à devoir acheter en catastrophe de l’usage unique, du pas tout à fait recyclable, du pas tout à fait responsable…

Avec cette expérience, je me suis rendue compte à quel point tendre vers le zéro déchet dépend souvent juste d’une organisation de la maison et des habitudes. Sans cette organisation, ce n’est pas simple de le mettre en place. Mais une fois cette organisation présente, tout coule de source pour limiter la taille de sa poubelle.

J’avais envie de vous partager ce “retour d’expérience impromptu” sur l’organisation zéro déchets. L’idée est ici de mettre en lumière toutes ces petites atuces d’organisation qui permettent de réduire facilement le volume de la poubelle. Ce sont sans doutes des points que vous avez décliné à votre manière, mais peut être pourrez vous y piocher une ou deux astuces. De mon côté, je serais preneuse des vôtres, je suis sûre qu’il y a des points que je peux améliorer 🙂

Allons donc, parlons donc de toutes les petites astuces “organisation zéro déchets” 🙂

 

~~~~

Astuces organisation zéro déchets

~~~~

 

1 – Organiser ses placard avec des conteneurs en vrac.

La démarche ZD(Zéro Déchet) s’inscrit en grande partie dans le remplacement de produits emballés / sur-emballés par des produits en vrac. Mais avant toute démarche de remplacement, il est important de mettre en place les conteneurs dédiés chez soit. En effet, sans spot de stockage approprié, difficile de faire du vrac ! Cela a été un de mes problèmes en pré-déménageant : impossible de stocker ce que je voulais acheter en vrac..

Pourtant, c’est simple. Pour les produits alimentaires, l’idéal est les conteneurs en verre (bocaux), le verre étant d’une durabilité à toute épreuve. Nul besoin d’investir dans des onéreux bocaux décorés de magasins de décos, on peut tout a fait :
* réutiliser des bocaux à conserve achetés en “seconde main”
* réutiliser les bocaux alimentaires
* ne pas oublier les pots de yaourts, ils sont pratiques pour stocker les épices

Dans le reste de la maison, on peut aussi utiliser des conteneurs plastiques ou encore des contenants récupérés : boites à café métalliques, boites à chaussures, boîtes plastiques du rayon traiteur…

Inutile de vous dire que depuis mon arrivée dans le Gers, j’ai trouvé quelques bocaux d’occas’, recyclé des boîtes de café, et résolu mes problèmes..

2 – Avoir toujours un sac de course dans sa voiture, son sac habituel ; avec des sachets fruits/légumes

L’idée d’utiliser un sac ré-utilisable semble couler de source.. mais encore faut-il penser à le prendre ! Départs précipités, courses de dernière minute, on avait la tête ailleurs,.. Je me suis retrouvée bien embêtée lors de mes premières courses sans mes sacs habituels et en ayant l’obligation d’en acheter un..

Petites astuces d’expérience pour éviter ces déconvenues :
– “ritualiser” le départ en courses pour passer systématiquement devant l’endroit où son stockés les sacs
– avoir toujours un sac de courses à portée de main : personnellement, j’en laisse un dans chaque voiture au cas où.

 

3 – Prendre le temps d’identifier puis de remplacer tous les choses à usages unique

En “pré-déménageant,” je me suis rendue compte à quel point il est facile de retomber par facilité dans objets à usages uniques : feuilles de cuisson four, film alimentaire, mouchoirs, sopalin..

Tout remplacer de but en blanc n’est pas faisable, ne serais-ce qu’économiquement parlant. Cependant, on peut tout à fait prendre l’habitude d’identifier progressivement tout ce qu’on utilise une fois avant de le mettre à la corbeille puis les noter dans une liste bien visible (carnet, tableau affiché dans la cuisine, sur le frigo..). Au fur et à mesure, il s’agira de trouver une solution durable et de le remplacer.

Lors de mes allers-retours dans mon ancienne maison, j’ai pensé à prendre à tous ces “ré-utilisables” oubliés : feuilles de cuisson réutilisables pour éviter le papier cuisson, quelques tup’ de stockage, les torchons qui évitent tout essuie-tout. Le ré-équipement est progressif, et progressivement, les “usages uniques” disparaissent

 

4 – Opter pour des “composants de base” pour les produits ménagers

En “pré-déménageant” j’ai perdu mes produits ménagers maisons .. et il m’a fallu en racheter à la va vite. Si j’ai ma crainte m’a amenée dans le rayons des produits spécialisés (pour les sols, les vitres, les meubles..) etc.. j’ai vite réfléchi. Au final, a-t-on besoin d’autant de produits ? Seules quelques “composants de base” suffisent pour nettoyer convenablement sa maison :

* bicarbonate : pour décaper
* savon noir : lessive, vaisselle
* vinaigre blanc : détartre, dégraisse
* eau chaude : dégraisse
* huile de coude : marche toujours ^^

Je me suis organisée autrement qu’avec des produits tout fait, et ai au final juste racheté mes “briques de base” : cube de savon, vinaigre, bicarbonate;  cela suffit au quotidien 🙂

 

liquide vaisselle maison

5 – Repérer les magasins en vrac et faire évoluer  son circuit de courses de confort

Une des grandes avancées que l’on a pu réaliser en “organisation zéro déchets” à la maison a été d’aller chercher les possibilités de magasins en vrac autour de chez nous puis d’adopter les plus “utiles”. Cela nous a imposé de revoir notre “circuit de course de confort” mais ainsi on a débloqué des possibilités “zéro déchet” que l’on ne disposait pas avant. Changer ses habitudes de courses fait souvent gagner beaucoup côté écologie..

La première semaine où je suis arrivée, j’ai fait mes courses dans le premier magasin qui passait faute de temps, puis cela m’a horrifié niveau emballage. Depuis j’ai fait fais le tour des différents magasins / zones de commerciales pour identifier toutes les alternatives. Elles ont été plus nombreuses que ce que j’imaginais :

  • Il y a les supermarchés qui ont tous leur coin “en vrac”
  • On a trouvé une biocoop pas trop loin
  • Il y a les nombreux marchés pour les fruits et légumes
  • A mon boulot, le CE a monté une AMAP
  • Sans parler des magasins en vrac sur Toulouse (mais cela reste loin ^^)

Bref, j’ai construit un “circuit de course ZD” et une nouvelle organisation en ce sens

 

6 – S’équiper d’une yaourtière

Nous sommes (je suis) de grands consommateurs de yaourts et produits lactés… J’avais oublié… mais quand on achète tout en grande surface, le sac poubelle peut se remplir à une vitesse d’un nombre certain d’emballages non recyclables !

Pour “résoudre” ce “problème” j’attends avec impatience le déménagement de notre yaourtière. Les pots sont en verre, aucun déchet si ce n’est las brique de lait recyclable. Côté organisation, faire ses yaourts demande 2 * 5 min (5 min pour lancer, 5 min pour ranger), idéalement à lancer le soir (pendant la pub !) et à ranger le matin. Si êtes grand amateur de yaourts, n’hésitez donc pas à faire l’investissement, c’est vraiment rentable.

7 – Installer un compost

A vrai dire, quand j’ai “pré-déménagé”, c’est le compost première chose qui m’a manqué : Dès que l’on consomme beaucoup de fruits et légumes frais (et c’est mon cas ^^) , les fanes et épluchures prennent vite un volume important dans les “déchets”. Et pourtant, ce ne sont pas des déchets car elles représente de l’engrais en barre pour les plantes.  A la fin de ma première semaine ,en regardant mon volume d’épluchures vis à vis du reste que je me suis rendue compte que le compost est vraiment le un “must-have” dans l’organisation zéro déchets…

Côté organisation, si vous le pouvez et n’en possédez pas, installez vraiment un composteur. Vos plantes/votre jardin sera ravi du résultat dans les mois futurs et le volume de la poubelle est vraiment significativement réduit.. De mon côté, en attendant, j’ai fini par mettre mes épluchures dans une boîte pour les ramener dans le compost de l’ancienne maison lors de mes week-end en Drôme. On ne se refait pas 🙂

 

8- Mettre en place un coin “recyclage-récup”

En arrivant dans un gîte dans le Gers, un de mes premiers réflexes côté organisation zéro déchets du gîte a été de me réserver un coin recyclage-récup. Comme à la maison, j’avais besoin de mon coin où stocker / identifier les recyclables/revalorisables. Ce dernier comporte :
– Sac/bac à recyclables qui finiront apportés
– Un bac feuilles de brouillon (enveloppes, résiduels de tri,.. )
– Un bac pour les conteneurs réutilisables à la maison (pots de yaourts, boites métalliques ..)

Avec ce “coin” j’ai une visibilité nette sur ce qui est à recycler et ce que je peux réutiliser pour organiser la maison (cf. astuce n°1)

 

9 – (Essayer de) S’équiper “recyclé”

Avec le déménagement, on prévoit de refaire la décoration de la maison. Au départ – réflexe basique d’ex membres de la société de consommation – nous avons cherché des idées dans les magasins de décoration ou bricolage. Ces visites nous ont permit de nous rendre compte que tout achat “neuf” en déco peut se s’accompagner vite d’un stock monstrueux de non recyclables : cartons plastifiés, polystyrène, emballages plastiques, papiers à bulles…

D’un rapide et commun accord mon mari et moi nous sommes  au final vite décidés de refaire notre déco/équipement/vaisselle au maximum en version “seconde main”. L’aménagement final se fera plus dans le temps, mais il en sera d’autant plus savoureux. Sur le net, on a identifié les sites Emmaüs / troc de lille / brocantes ; les vides grenier , etc. Et nos premiers “futurs objets de déco” ont eu zéro emballage.

Notez que la démarche peut être exportable pour beaucoup d’objets 😉

 

Astuces organisation zéro déchets : déco naturelle

 

10 – Rester simple dans ses choix

Et un dernier point que je me dois d’aborder, c’est la simplicité. Au final, beaucoup de nos déchets peuvent tout simplement se réduire si on ré-opte pour des choses simples : des fruits/légumes frais et pas déjà coupés/emballés, des recettes maisons simples sans ingrédient complexe qui sera sur-emballé, du savon au lieu des gels douches ultra raffinés, des livres plutôt que des jeux vidéos…

En retournant dans les magasins pour les besoins de la cause déménagement, j’ai vite percuté que plus on consomme du compliqué, du raffiné, plus les déchets vont avec. Tout est sur-emballé, sur-packagé pour nous donner l’illusion que le produit est “bien” alors que les petits caractères sont moins flatteurs. Beaucoup d’objets choses s’électrifient, se digitalisent, devenant de moins en moins recyclables, alors que l’on gérait très bien “sans”  il y a quelques années (ex bête : prenrez le ca des volets : anciennement en bois fermés manuellement 100% recyclables, vs les volets électriques quasi non recyclables)

Repenser “simple”, repenser “naturel” me semble être au final la clé de la démarche écolo/zéro-déchet. Penser son organisation du quotidien avec des éléments simples est la meilleure voie pour réduire ses déchets.

On était déjà dans cette démarche de simplicité en envisageant notre nouvelle vie dans le Gers, cela ne fait que renforcer notre idée. On fera tout simplement, avec le temps, et ainsi, on aura une démarche écolo-zéro déchet tout naturellement…

 

~~~~

Voilà, quelques astuces / retour d’expérience pour organisation zéro déchets. Je ne révolutionne pas la démarche avec ce billet, ni n’apporte de solution, mais il me semblait pertinent de faire un bilan organisation..

N’hésitez pas à partager en commentaires votre méthode d’organisation zéro déchet et vos astuces. Que cela soit moi ou les autres lecteurs seront preneurs de toutes vos idées 🙂 Merci par avance : )

 

Print Friendly, PDF & Email


2
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
josefa guiraoMa' Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Ma'
Invité

En compléments des sacs à courses toujours présents dans la voiture, j’ai aussi un totebag en tissu dans mon sac à main et un autre dans mon cartable : cela me permet de ne pas prendre de sac dans les boutiques où je fais une petite course à côté du bureau ou de la gare…
Ensuite, je partage ton avis sur la simplicité : le plus simple génère moins de déchets…
Quant aux épluchures, j’aimerais avoir un compost collectif dans le village… ça commence à se faire de plus en plus et cela permet quand on n’a pas de jardin ni d’espace pour installer un composteur d’y déposer ses déchets biodégradables…. J’avais envisagé de mettre un lombricomposteur dans le garage mais c’est a priori peu compatible avec des absences prolongées en pleine chaleur estivale…

josefa guirao
Invité
josefa guirao

bonjour!, très intéressé par le zéro déchet je fait aussi mes yaourts et j’ai trouve une astuce encore plus écolo pour la réalisation des ceux-ci;
d’habitude je les faits au four en étuve et dernièrement après une cuisson au four et une fois qu’il est descendu en température je mets les yaourts, en général c’est le soir et le lendemain ils sont prêts avec 0 Energie dépensé . Ravie de partager mon petit geste .