{Nature} Tout est dans les détails

{Nature} Tout est dans les détails

Bonjour à tous,

Une petite sortie hivernale vous plairait-elle ? Venez donc 😉

Il y a peu j’ai démarré la biographie de S. Jobs . Si découvrir l’homme et ses travers m’a surpris, ce qui m’a le plus marqué est son constant soucis du détail. Viser la perfection, allier l’art et la technologie, se préoccuper de tout jusqu’à l’invisible, dompter la sophistication par la simplicité sont les concepts récurrents de ses projets. Je reste assez admirative car c’est souvent ce soucis du détail qui marque la frontière entre un « bon » produit et le « produit de génie ».

Dans notre quotidien, je remarque que les contraintes sont tout autre : on fait ce que l’on peut avec le temps, l’énergie, le courage que l’on a . On tente lors des grandes occasions de porter plus d’attentions, de peaufiner jusqu’à un bon résultat. Et puis, il y a nos passions qui nous poussent à viser l’excellence. Tant bien que mal, on a alors le sens du détail, de la perfection. On va jusqu’au bout de nous mêmes.

Dans la mesure où elles ne lèsent pas les autres, on devrait tous laisser libre cours à nos passions, ne croyez vous pas ? Que ce soit pour une activité créative, un métier, ou porter ces convictions, on devrai toujours chercher le meilleur de nous même. On le laisserait s’épanouir, nous épanouir puis, en étant plus heureux on pourrait faire rayonner ce bonheur autour de nous..

Avec le temps, la photographie nature est devenue ma passion, quelque chose pour lequel je souhaite m’investir, même si ce n’est que par somme de petits efforts. En partageant mes photos, je souhaite faire « irradier » un petit peut de cette passion et par là vous apporter un « #petitplaisirnature ». C’est donc avec plaisir que je vous présente mes « prises » de ce début d’année. En espérant qu’elles vous feront sourire quelques secondes 😉

 

 

Partons dans les collines aux couleurs pâles…

 

Arrêtons nous quelques secondes écouter le bruit de l’eau

 

Les feuilles semblent figées dans le temps gris

 

Tandis qu’au sol perçent les hélébores sauvages

 

Et les herbes abritent d’anciens soleils

 

Avançons dans les collines pour découvrir une bande de nuage figée dans l’espace…

 

En avançant , lorsque le regard se porte dans les charmilles, on trouve encore des pampilles décoratives

 

Et dans les buissons des jolies baies d’églantier sucrées..

 

Feuilles figées dans les chênes, traces d’un ancien été..

 

Au sol, les plantes séchées par le froid sont comme des étoiles

 

Et siègent à côté de petits ponpons..

 

Alors que le temps semble s’éclaircir, je jette un dernier coup d’oeil vers l’immensité..

 

En terminant mes balades,  m’amuse toujours des graines de clématite sauvage…

 

 

Puis Terminer par une note légère au jardin, annonçant la prochaine arrivée du printemps
Print Friendly, PDF & Email

3 commentaires

  1. Je suis fan de tes photos. Surtout tes macro photos. C’est sublimisîme ! Ça fait beaucoup de bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.