Origine du beignet (de carnaval)

2 février 2016 , In: Sur les origines des recettes , With: 2 Comments
0

TourtisseauxBonjour à tous,

La chandeleur étant aujourd’hui, pendant que votre pâte à crêpe repose, que diriez vous d’une petite histoire sur de nos gourmandises favorites de Février ? Vous me connaissez, j’adore partir en quête de l’Histoire entourant nos recettes favorites, et les beignets, spécialités de Mardi Gras, se sont révélés un bon fil directeur pour un voyage dans le temps. 🙂

Il semblerait que ces spécialités nous proviennent d’assez loin, et soient l’objet d’une longue tradition..

 

 

Direction la Rome antique..

A la recherche du premier beignet, j’ai fini par remonter le temps jusqu’à l’époque Romaine En effet, la première référence au beignet est donnée par Apicius (unnotable et gourmet romain) dans l’ouvrage De re coquinari ou « l’art culinaire ». Il s’agit alors de morceaux de pâte frits et recouverts d’une sauce au miel.

La coutume de faire frire des beignets serait née à cette époque, lors des fêtes célébrant les calendes de mars. ( Note : Une calende correspond au premier jour du mois, et Mars correspond au début de l’année. ) Lors de cette calende, des fêtes d’une dizaine de jours sont organisées pour fêter le Dieu Mars (Dieu de la Guerre) , le réveil de la Terre et le début de l’année agricole. On festoyait joyeusement, et l’on se régalait de pâtisseries.

…pour arriver à Mardi Gras

Si on avance un peu dans le temps pour rejoindre les débuts du christianisme, on voit que les rites chrétiens récupérèrent les dates & célébrations romaines pour leur associer de nouvelles fêtes religieuses. En particulier, toutes les fêtes de fin d’année furent transformées :

  • Les saturnales (à l’origine de la galette des rois) furent devinrent l’Epiphanie ou fête de la manifestation
  • Les Lupercales (fêtes de fin d’année romaines réalisées en honneur de  Fannus, le dieu des troupeaux qui les défendait contre les loups) se déroulant entre 13 et 15 février furent reprises pour devenir la chandeleur
  • les calendes de Mars devinrent l’entrée dans le Carême : période de jeûne,de 40 jours où l’on devait s’abstenir de manger du gras, du sucre, et des œufs.

Entre l’Epiphanie et le Carême est définie la période du carnaval. L’objectif du carnaval est alors de marquer la transition entre les années, avec un grand « charivari » où les relations avec la mort, les esprits sont transformées Le déguisement avait plus ou moins pour objectif d’évoquer les surnaturels : démons, esprits de la nature,.. et d’exorciser les peurs.

Le Mardi Gras (dont la date varie) représente est le dernier jour avant le Carême, le dernier jour où l’on pouvait manger Gras. Tout à chacun mangeait donc très riche et très gras ce dernier jour. Pour produire une forte quantité de pâtisseries à faible coût, le plus efficace se révéla être de réaliser des petits morceaux d’une pâtes basique, parfois levée, que l’on fait frire dans de l’huile ? Saupoudrés de sucre, ces beignets sont  simples et délicieux ! De plus, cela permettait de vider les stocks d’œufs et de lait avant le carême et avant qu’ils ne se perdent…

 

Et pourquoi l’appelle ton « beignet » ?

Pour peu que l’on fréquente l’argot, on connait le mot « beigne » qui signifie prendre un coup ou avoir une bosse suite à un coup. A votre avis, qui du beignet ou de la beigne est arrivé en premier ? La beigne !

Le beignets ont pris leur petit nom par similitude de forme entre la bosse du beignet et la bosse qui apparait suite à une beigne. Les premières mentions dateraient du Dictionnaire de la langue Français de Littré (1860-1876):

Pour les autres petits noms fleuris :

  • Les Pets-de-nonne : La légende viendrait de l’abbaye Marmoutier, où ma cuisinière, en pleine préparation du repas fit un pet dans la cuisine. Cette dernière tout embarrassée et gênée par les rires de ses comparses, fit tomber une cuillerée de pâte à choux dans un récipient d’huile chaude, cuillerée qui devint un beignet très léger.
  • Pour la bugne lyonnaise, elles viendraient du mot « bunyi », mot franço-provençal désignant le beignet.
  • Le tourtisseaux : est le petit nom du beignet vendéen

 

Voilà, en espérant vous avoir amusé, je vous dis à demain pour la bataille food 😉

 

Pour plus d’infos, voici mes sources :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Beignet et liens associés
  • http://gourmetpedia.org/produits/articles/beignet-origine/
  • http://www.lyonvadrouille.com/les-bugnes-lyonnaises.html
Print Friendly

Laisser un commentaire

  1. Répondre

    Moi aussi j’aime bien les petites histoires… bisous

    • Isabelle
    • 4 février 2016
    Répondre

    Un régal auquel je ne résiste pas et grâce à toi, je m’instruis sur l’histoire de cette gourmandise

Newsletter

Sur Pinterest

mytaste.fr Recettes de Cuisine Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez AuFilduThym sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :