Marrons glacés maison (et faciles)

Marrons glacés maison (et faciles)

marrons glacés maison - confiserie pour noël ou pour cadeau gourmand

Bonjour à tous,

Je vous retrouve ce matin pour partager avec vous le résultat d’une de mes dernières « lubies » en cuisine. Vous connaissez sans doute ce phénomène : cette petite idée qui s’invite dans votre esprit, ne vous lâche pas pendant 6 mois, sur laquelle vous tergiversez, avant de vous lancer contre vents et marrées. Allez, dites moi, quelles sont les vôtres ? 😉

Cette dernière « lubie » fut les marrons glacés.. Et tout commença il y a quelques mois

La petite histoire de mes marrons glacés

Episode 1 : Avril 2016
C’était un samedi comme les autres, où je me rendis dans l’enseigne culturelle de valence, à la recherche d’un nouveau roman. Comme souvent, je n’ai pu m’empêcher de faire un petit détour vers le rayon cuisine, et suis tombée sur le livre « Cuisine paysanne d’ardèche » : des recettes locales, simples, faciles à réaliser, et idéales pour cuisiner local. En passant dans la section « douceurs », une surprise : la recette de marrons glacés. Elle semblait très facile.  « Tiens, pensais-je, j’adorerais la faire. »

Episode 2 : Août 2016
En plein été, dans le jura, à regarder les fruits de la forêt
« Oh, tiens, j’adorerais faire des marrons glacés pour les fêtes »
(C’est là que vous commencez à suspecter l’apparition d’une lubie )

Episode 2 : Octobre 2016
En regardant les arbres jaunir doucement
« Dis, dis, c’est quand l’automne que les chataîgnes arrivent. J’aimerais tenter les marrons glacés »
( A cet instant, vous comprenez que vous devrez quoi qu’il arrive assouvir votre lubie)

Episode 4 : Début Novembre 2016- la cueillette des châtaignes d’archèche
(Florence) « Oh, regarde comme elle est belle ! Dodue comme cela, elle sera idéale en marrons glacés »
(Mari) » C’est long et difficile les marrons glacés. Ne vas pas t’embêter avec cela »
(Florence) : « Franchement, j’ai envie de tenter. Il faut se lancer des défis de temps en temps, sinon on ne s’amuse plus en cuisine ».
(Mari) « C’est vraiment très long. On m’avait dit plus de 3 jours ».
(Florence) »Mééééééééée.. Je veux tenter et je tenterais !! »

Episode 5 : Courant Novembre – Le passage à l’acte.
Me voici donc devant 2kg de châtaignes fraichement cueillies, la recette de marrons glacés du livre « cuisine d’ardèche » à côté, prête à me lancer dans un grand défi.. Un café pour se donner des forces… et
« Oh pu### il ya l’épluchage »
Je ne vais pas vous mentir, j’ai passé mon après midi à tenter différentes méthodes pour éplucher correctement mes châtaignes avant de trouver « la » méthode qui marche bien. Passablement lassée après cette corvée, j’étais contente de voir que la recette des marrons glacés ne demandait plus que de faire un sirop, cuire les marrons dedans, puis les laisser confire. Chose faite, je me suis installée sur le canapé quelques minutes pour me remettre de mes émotions
(Mari) « Alors tes marrons ».
(Florence) « En cours de « confisage » »
(Mari) » Fait gaffe, on met dit souvent qu’il y a un taux de perte monstrueux. Comment vas-tu réagir si tu perds tout ? »
Moral en berne.. j’ai décidé de faire confiance aux marrons.

Le lendemain, 2e cuisson, puis glaçage. A ma grande surprise, il restait encore beaucoup de marrons entiers beaucoup, disposaient une texture qui semblait fondante. Le glaçage paraissait simple.. donc  j’ai vu mon assiette de marrons glacés se remplir, se remplir.. Et mon moral remonter, remonter : )))

Heureuse du résultat, je n’ai pu m’empêcher de trimballer ma première assiette de marrons glacés dans toute a maison pour aller frimer devant mon mari, les petits gourmands.. Puis belle maman et beau papa de passage, etc. Ben quoi :p

Bref, pari réussi : des marrons moelleux, très sucrés; entiers et confits « comme les vrais » du commerce. Une vraie confiserie maison très gourmande qui satisfit tous les gourmands.

Ce matin donc, j’aimerais partager avec vous cette recette de marrons glacés maison, somme toute très facile. Vous pourrez l’utiliser pour proposer vos confiseries ou réaliser des cadeaux gourmands.

 

Au passage, j’ai une petite pensée pour Marie Christine, qui après 2 autres tests de recette ssembla trouver dans la mienne la solution à sa gourmandise 😉 Contente qu’elle t’ai convenue !!

 

Recette des marrons glacés maison

Temps de préparation : 2h ( jour 1-  en raison de l’épluchage)  + 40min (jour 2, glaçage)
Temps de cuisson : 45 minutes

Ingrédients

Pour faire confire les marrons :
• 1 kg de châtaignes fraîches (marrons)
• 1kg de sucre semoule
• 400 ml d’eau
• 1/2 gousse de vanille

Pour le glaçage
• 300 gr de sucre glace + Le sirop de cuisson des marrons.

Réalisation

Jour 1 : Epluchage et première cuisson des marrons

  1. Lavez vos châtaignes, puis vérifiez bien qu’elle ne recèlent d’aucun trou annonçant la présence d’un locataire.
  2. Incisez les en croix puis faites les cuire dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes.
  3. Épluchez les en retirant les deux peaux (la coque dure + La peau fine collant au marron). Pour vous faciliter la tâche pendant l’épluchage, laissez les châtaignes non épluchées dans leur eau de cuisson en maintenant une température tiède. Si vous n’arrivez pas à retirer la deuxième peau, remettez les à tremper quelques minutes puis ré-essayez.
  4. Une fois toutes vos châtaignes épluchées, préparez un sirop en faisant bouillir le kg de sucre avec l’eau et la vanille grattée.
  5. Ajoutez vos châtaignes dans le sirop, puis laissez les cuire pendant 20-25 minutes.
  6. Après ce temps, coupez la cuisson puis laissez vos châtaignes dans leur sirop reposer  jusqu’au lendemain.

 

Jour 2 : Deuxième cuisson et glaçage

  1. Reprenez votre casserole contenant sirop et châtaignes, puis remettez à cuire pendant 10-15 minutes (*).
  2. Récupérez ensuite très délicatement les marrons confits à l’aide d’un écumoire.
  3. Dans une assiette creuse, déposez du sucre glace, et délayez avec un peu de sirop de manière à avoir un glaçage un peu liquide.
  4. Roulez délicatement vos marrons glacés dans ce glaçage, puis déposez les dans des caissettes/assiette de service, etc.,

 

Astuces (*) :

  • Si vous voulez bouger vos châtaignes alors qu’elles sont en train de cuire, utilisez une spatule pour ne pas les brusquer.
  • Ajustez le temps de cuisson selon la taille de vos marrons. Les temps indiqués correspondent à de grosses châtaignes d’Ardèche, il faudra peut être réduire si vous en disposez de plus petites.
  • Récupérez bien les marrons brisés (environ 25% de ma recette) , et conservez les de côté pour les utiliser dans une pâtisserie.
  • Ces marrons étant confits et glacés, il se conserveront sans problème 2-3 semaine. Ils risquent en revanche de dé sécher un peu donc mettez les dans une boîte hermétique.

 

Mots clés : : marron, chataigne, marron glacéconfiserie, noel, cadeau gourmand, ardèche

Enregistrer

Print Friendly, PDF & Email

16 commentaires

  1. Ils sont superbes !!!! tu peux être fière de toi Flo ! c’était la friandise préférée de mon papa et la seule qui il ne mangeait rien d’autres ! comme il aurait aimé les savourer j’en suis sûre !
    Ta tenacité a payé tu vas pouvoir les mettre dans de beaux petits sachets et les offir à ceux que tu aimes ! ce sera un magnifique cadeau gourmand fait avec le coeur !! bravo !! bonne journée

    1. Author

      Merci 🙂 Oui, j’étais fort contente.. mais au vu des commentaires, j’ai aussi été chanceuse de tomber « direct » sur une bonne recette. 🙂
      Pour les marrons en photo, oh, il n’y en a déjà plus pour les cadeaux gourmands car ils ont été distribués belle famille, collègues, et le gâteau 😉 J’ai prévu une nouvelle « session marrons » courant décembre, qui elle sera utile pour les cadeaux/ Avec belle maman en renfort pour l’épluchage, cela devrait se passer 🙂

    1. Author

      Sur cette session, j’ai vraiment perdu du temps pour trouver la bonne méthode d’épluchage. Sinon, le reste c’est un jeu d’enfant 🙂

  2. Franchement, si on n’avait pas de lubies en cuisine, on ne serait pas bloggueuse ! Moi, j’en ai un certain nombre en stock : la betterave, les choux de Bruxelles, les gâteaux aux légumes, la cuisine scandinave, la cuisine russe, etc, etc, etc.
    Tu as raison de dire qu’il faut se lancer des défis pour s’amuser en cuisine, je partage tout à fait ton point de vue.
    J’aime beaucoup les marrons glacés. C’était la confiserie de Noël préférée de ma grand-mère et c’est une recette que j’ai toujours rêvé de faire pour elle. Mais je n’ai jamais osé me lancer car on m’avait dit que c’était très très difficile. Et maintenant qu’elle est partie, je ne suis pas sûre d’avoir le coeur de la faire même si grâce à toi elle me parait très simple. Peut-être avec le temps…

    1. Author

      Un peu comme toi, j’ai souvent les « gâteaux de légume » en « cible », car c’est un bon moyen de faire manger des légumes aux petits. Outre les marrons, c’était le colombo végétarien que je trainais dans ma tête depuis quelques mois déjà, après un restau antillais. 🙂
      Effectivement cette recette n’était pas dure. le morceau corsé est l’épluchage, mais il faut trouver sa méthode.
      Je ne peux que comprendre aussi les « blocages » que l’on a sur certaines recettes à fort souvenir émotionnel.. j’en ai quelques unes aussi…

  3. J’ai tout lu de a à z… je me suis justement penchée sur comment sont fait les marrons glacés récemment…. en me demandant pourquoi ces petits bidules sont si chers!! Mais sans penser que l’on pouvait les faire soi-même! Et tu viens de m’expliquer le contraire. Alors je cogite, je cogite…! Merci pour tous ces détails. Bises

    1. Author

      C’est justement le prix qui m’a fait émerger l’idée (il y a deux ans déjà !) de les essayer moi même.. et en croisant la recette, j’ai vraiment voulu me lancer. Après analyse, je pense que le prix s’explique par e 1) l’épluchage, difficile à faire en machine, 2) le « taux de perte » (marrons qui se cassent) qui les rends moins présentables qu’attendu…
      Je te conseille vraiment d’essayer. Visiblement cette méthode a été satisfaisante chez Marie Christine, donc ce n’est pas qu »un coup de pot. Si jamais, je te souhaite juste beaucoup de courage pour l’épluchage, c’est assez pénible 😉

  4. je confirme, c’est LA RECETTE ….la bonne, celle qui m’a apporté de la satisfaction, celle qui donne du moelleux aux marrons…marrons qui au moins ne nous cassent pas une dents ou un orteil en cas de chute sur le pied….mdr
    donc je te dis un grand MERCIIIII

    1. Author

      Bravo à toi pour ta persévérance, car j’aurais sans doute abandonné au bout du 2e échec. Tu ne peux pas savoir à quel point je suis contente que la recette t’ai apporté satisfaction et que vous puissiez enfin profiter de cette petite gourmandise 🙂

  5. J’ai essayé une fois, un fiasco total !! Tu me donnes envie de recommencer, j’adore ça ! Je mets ta recette de côté .. Bonne soirée

    1. Author

      Pour être franche, on m’a sacrément déconseillé de les tenter car longs et avec une proba d’échec assez élevée. Je ne m’attendais pas à un résultat aussi positif et cela a été une excellente surprise. Tu peux demander à Marie Christine qui en a testé plusieurs avant la mienne, a priori, c’est LA bonne recette pour les marrons. J’ai eu un vrai coup de pot de tomber dessus ! SI jamais tu tentes, tiens moi au courant..

  6. Hello!!

    J’arrive de chez la Nonna.. à te lire ça parait si facile!!!! j’ai quelques chataignes au congel auxquelles j’ai déjà enlevé la première peau, je vais peut être tenter.. je te tiens au courant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.