La Madeleine, son prénom, son moule et ses origines

La Madeleine, son prénom, son moule et ses origines

Bonjour à tous,

Madeleines au chocolat
Madeleines au chocolat

Ceux qui fréquentent mon blog depuis quelque temps savent que je suis une adepte des « questions idiotes » autour de la cuisine, du  » comment je dois choisir mes pommes  pour mon dessert ? » au « mais qui à créé ce gâteau ? ». Ayant réalisé et posté en début de semaine des petites madeleines au chocolat, je me suis donc naturellement posté la question « quelle est l’origine de la madeleine ? » et « pourquoi ce moule si caractéristique ? » .

Je vous présente ici le résultat de mes recherches sur le net autour de ces questions 🙂

 

Son prénom

Le prénom exista bien avant le petit gâteau. En effet, Madeleine proviens de l’hébreux et en particulier de la ville de Magdala (dérivé de Migdal qui signifie « tour »). La plus célèbre des Madeleine est Marie Marie la Magdaléenne, autrement dit Marie-Madeleine, qui fut une disciple de Jésus Christ dans le nouveau testament.
Selon la légende, les gâteaux Madeleines auraient tous été crées par des Madeleines

Le moule à Madeleine

Le moule de la madeleine en forme de coquille ne doit rien au hasard. Il serait apparu au moyen âge, pour créer brioches et biscuits, destinées aux pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. L’emblème du pèlerinage étant une coquille Saint Jacques, les gâteaux ont été formés avec le même symbole.

Premières traces de la Madeleine de Commercy

Il faut attendre un peu pour trouver mention de la fameuse Madeleine de Commercy. Partons au XVIIe siècle, au tout début du règne de Louis XIV. A cette Monseigneur Paul de Gondi, cardinal de Retz ( oncle de Madame de Sévigné) est exilé dans ses terres de Commercy (dans la Meuse) suite à sa fronde contre Louis XIV. Pour recevoir l’aristocratie locale, il organise régulièrement des réceptions à son château. Sa cuisinière Madeleine Simonin, voulant proposer quelque chose de nouveau lors des banquets, a l’idée en 1661 de modifier de la pâte à beignet pour en réaliser un petit gâteau moelleux. Il fut très apprécié par les amies du cardinale, qui les firent connaitre comme les « madeleine ».

La madeleine et le Roi de Pologne

Madeleines au miel
Madeleines au miel

Cette origine est plus communément admise.
Attendons un siècle et retrouvons le Duc Stanislas Leszczynski, ex roi de Pologne et beau-père de Louis XV, exilé par les Russes en France. En 1714 on lui donne la jouissance du duché de Lorraine, ou il se construit un palais baroque pour y cultiver sa passion pour les arts.
Stansilas est un grand gourmand et amateur de pâtisserie, auquel nous devons le baba au rhum.En 1755 la marquise de Perrotin de Baumont (aristocratie locale) lui rends visite. Désireuse de bien se faire voir auprès de ce duc exilé, demande à sa servante MadeleinePaulmetier (originaire de Commercy) de fabriquer des gâteaux nouveaux et originaux : Les madeleines !
Selon d’autres sources , ce serait une ses cuisinières du Duc (également prénommée Madeleine) qui prépara ce gâteau un soir où le Duc recevait dans son château de Commercy. Pendant le repas,où le pâtissier du chef démissionna suite à une énième dispute avec l’intendant général, avant même d’avoir préparé le dessert. Pour sauver le dîner la servante prépara un petit gâteau hérité de sa grand-mère, et qui fit un tabac.
Peu de temps après, la reine de France Marie Leszczynski (et fille de Stanilas) – également gourmande, -piqua rapidement ce petit gâteau à son père et le fit connaître à Versailles.
A la mort de Stanislas (1766), un des pâtissiers s’installa à son compte dans le village voisin de Commercy, et fit commerce de ses madeleines tout en conservant jalousement le secret.

Les petites vendeuses de madeleine

Le commerce de madeleine pris un tel essor à Commercy que plusieurs fabriques se  développèrent et firent la renommée de la région pendant plusieurs dizaines d’années.

Si on avance dans le temps, on en retrouve des traces de la madeleine en 1852, précisément le 26 juillet, lorsque Louis Napoléon inaugure la ligne de chemin de fer Paris-Strasbourg. A Commercy, après les discours d’usage, la suite impériale rejoint le nouvel « hôtel de Paris » pour un buffet ou l’on trouve .. nos madeleines.
A partir de 1874 le commerce des madeleines est autorisé sur les voies de chemin de fer.. et jusqu’aux environs de la seconde guerre mondiale, des vendeuses de madeleine s’installent la ligne de chemin de fer passant par Commercy pour vendre leurs pâtisserie au voyageurs. C’est ainsi que la madeleine devint un gâteau universellement connu en France et ailleurs.

Proust et sa madeleine

Mais la grande notoriété de la madeleine est dûe à Marcel Proust et son roman » A la recherche du Temps perdu » Ce gâteau, une fois trempé dans une tasse de thé et dégusté lui rappelle voir même lui fait ressentir une scène de son enfance. (Un peu comme dans Ratatouille et la scène où le critique déguste la ratatouille ).
« Je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. »
Depuis « la madeleine de Proust » est utilisée comme expression pour décrire un aliment « doudou » qui nous rappelle l’enfance. Notez que l’on utilise de plus en plus le terme de « confort food » pour signifier la même chose, ce qui est relativement moins poétique.

Voilà l’essentiel de mes trouvailles sur la madeleine,

En espérant que cela vous aura amusé 😉

 

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Madeleine_%28cuisine%29
http://www.commercy.org/commercy.htm
http://gastronomierestauration.blogspot.fr/2013/04/la-madeleine-histoire-recette.html
http://recettes.1001delices.net/avis94.html

Print Friendly

4 commentaires

  1. J’ai justement fait des madeleines hier. Dommage que je ne lise ton article qu’aujourd’hui. J’aurai pu épater ma tablée (LOL). Merci en tous cas, c’est fort intéressant. Bon dimanche

  2. Merci pour cet article intéressant. Du coup tu m’as donné envie de madeleines 🙂
    Bon dimanche, bisous.

  3. Ouais moi je suis comme Mely : J’ai envie de madeleines maintenant >< C'est malin !
    Moi aussi j'aime bien me poser ce genre de questions alors je suis contente de ne pas être la seule LoL !

  4. C’est sympa de découvrir toute l’histoire de nos madeleines. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.