{Lecture} Le fil des souvenirs – V. Hislop

12 janvier 2016 , In: #Livres , With: 5 Comments
0

le_fil_des_souvenirs

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, que diriez vous de quitter un peu la cuisine pour retourner dans le salon ? J’aimerais bien partager avec vous un de mes tous derniers gros coup de coeur niveau lecture. Avec les « congés » entre les fêtes et les (nombreux) déplacements en train, j’ai eu l’occasion d’attaquer un nouveau roman .. qui a ma grande surprise ne m’a pas duré une semaine ! Et pourtant, je ne suis pas une lectrice acharnée…  Si vous cherchez des idées lectures, ou tout simplement vous êtes curieux, j’aimerais donc  vous présenter

« Le fil des souvenirs » de Victoria Hislop

 

(Avant lecture) Pourquoi l’avoir essayé ?

Histoire n’est pas coutume, c’est le synospis en dernière page qui m’a donné envie de le lire (cf en dessous), et ces quelques mots :
 
« 1917, Thessalonique… Ensemble, ils seront les témoins d’une Grèce tourmentée ».
 
Ce livre, me promettait une belle page d’Histoire au travers d’une histoire ..  L’Histoire de la Grèce contemporaine que l’on apprends (ait ?) guère dans nos cours de collége/lycée.
J’ai donc tenté en espérant apprendre tout en me distrayant m’amusant, et je n’ai pas été déçue…

 

Synopsis

Je cite la dernière page :
 
« 1917, Thessalonique. Le jour de la naissance de Dimitris, un terrible incendie détruit la ville.
Sa famille doit déménager dans les quartiers populaires. C’est là aussi que viennent s’installer des réfugiés turcs quelques années après.
Parmi eux, Katherina. Le destin réunit les deux enfants, l’un héritier d’un empire textile, l’autre couturière prodige.
Ensemble, ils seront les témoins d’une Grèce tourmentée [..] « 

Nous débutons effectivement l’histoire en 1917 à Thessalonique (ville du nord est de la Grèce, en bord de Mer) à la naissance d’un petit garçon dans une assez riche famille de commerçants d’étoffes…  puis  nous poursuivons aussitôt avec le destin Katherina, émigrée suite à l’invasion de Symrne (actuelle ville d’Izmir, située à l’ouest de la Turquie)  par les trucs. Réunis par le hasard dans un quartier populaire de cette ville, ils traversent avec leur regard et leur évolution tous les évènements qui ont marqué la Grèce : la suite de la première guerre mondiale, la montée de l’antisémitisme, la seconde guerre mondiale elle même, et le difficile rétablissement de la paix entre les tensions communistes et un gouvernement plus libéral. Elle, elle le présente du point de vue d’une simple couturière, qui certes ne connaîtra pas la misère mais s’en approchera. Lui du point de vue d’un héritier d’une riche famille, pas si d’accord que cela pour reprendre les rênes…

 

Pourquoi le conseiller (après lecture) ?

Je dois avouer que ce livre m’a énormément surpris tellement il m’a englouti.. commencé lors d’un voyage en train, j’ai quasi failli louper mon arrêt tellement j’ai été happée >< Bref, a mon sens c’est très bien écrit, fluide, sans être lourd.
 
Quand au ton, si la couverture rose peut laisser sous entendre une histoire à l’eau de rose, cela n’est pas le cas. C’est vraiment le récit du destin de deux personnes, nées dans deux milieux différents, traversant différemment une même époque, présentant une force de vie et une résilience à toute épreuve. Si l’histoire fini telle qu’on l’attends avec une histoire d’amour, ce n’est pas la trame de fond du livre et ce qui nous maintiens en haleine. C’est le vécu de chacun. En fait, un peu comme dans les livres de K.Hosseini, les sentiments sont décrits avec pudeur, et l’on se laisse porter par l’Histoire avec un grand H et non pas par l’émotion.
 
Un autre point que j’ai adoré, est qu’avec ce livre on traverse toute l’histoire de la Grèce de :
– son entrée dans première guerre mondiale (juillet 1917),
– des volontés expansionnistes du pays juste après ( tentative d’expansion de la Grèce en Turquie, qui s’est soldée par l’évacuation de la Grèce de tous les territoires d’Asie mineure)
– puis la montée de les lois antisémites
– la seconde guerre mondiale et ses restrictions
– la difficile reconstruction du pays ensuite
– et la dictature des colonels
Pour ceux qui comme moi n’y connaissaient rien ce fut un moyen très agréable de voir ce qui s’est passé à quelques centaines de kilomètres de chez nous, il n’y a que quelques dizaines d’années, et donc ont a (très) peu entendu parlé.

J’ai notamment été marqué par cette description du vécu « de l’intérieur » lors de la montée de l’antisémitisme : Si les personnages principaux n’ont pas été directement menacés, « observer » les restrictions progressives de libertés puis l’exil (naîf !) de leurs amis juifs ne laisse pas indifférent. Comment aurions nous réagit dans cette situation ? Que pouvait-on faire ? Si l’on met en évidence les collabos ou les résistants dans les docs d’histoires, qu’en est-il des « silencieux », trop sidérés ou trop naïfs qui ont vécu dans la douleur l’horreur de l’antisémitisme ..

Bref, ce fut un réel et énorme coup de cœur de mes vacances.. et je vais me précipiter assez vite sur le premier livre de cette auteure 🙂

Pourquoi le déconseiller (après lecture) ?

Si personnellement je l’ai adoré, je le déconseillerais pour :
– ceux qui cherchent à se « vider complètement l’esprit » ou préfèrent des histoires légères : le roman apporte énormément d’évasion, mais il peut laisser à réfléchir « et nous, qu’aurions nous fait ? »
– ceux qui n’apprécient guère les histoires « à l’étranger » et préfèrent du plus classique

 

Voilà, mon humble point de vue. Et vous ? l’avez vous lu ?  🙂

Print Friendly

Laisser un commentaire

    • Royalspider26
    • 12 janvier 2016
    Répondre

    Bonjour!

    J’ai lu « une dernière danse », qui a le même fonctionnement: une histoire singulière pour raconter L’histoire, celle de l’Espagne à l’arrivée du général Franco.
    J’ai aussi beaucoup aimé le style facile à lire.

    A bientôt pour de saines lectures, je potasse le livre de Mme Pic…. C’est plus dur mais il y a des photos..:)

    • Répondre

      Coucou !
      Meilleurs voeux pour 2016 😉
      Je n’ai pas encore essayé son dernière « Une dernière danse », ayant attaqué un autre, mais je dois avouer que cela m’a intrigué.Si tu me dis que c’est le même principe, et e plus que cela conte une page d’histoire, je le ferais dans le smois à venir. Merci 🙂
      Bon courage pour les livres de Pic. Ce sont ses bouquins de recettes que tu tentes ? 😉

        • Royalspider26
        • 13 janvier 2016
        Répondre

        Meilleurs voeux à toi et tes proches!

        Pour Mme Pic, les recettes ont l’air accessibles, et travaillées comme les tiennes sur les associations de goûts simples, de textures… Je te fais passer qq photos si tu veux

  1. Répondre

    un livre qui me tente depuis bien longtemps… j’avais adoré le premier de cette auteur sur la lèpre…

    • Répondre

      Ce livre m’a vraiment beaucoup plu, au point où je compte bien essayer dans l’année les autres livres de cette auteur. je ne peux donc que le conseiller 🙂

Ou sur Instagram

  • Pour lapero ou pour ce diner si on restait danshellip
  • Avec la chaleur je ferais bien un tour a lahellip
  • Une ide anti canicule avec un sirp de pches 100hellip
  • Petit djeuner gourmand avec des muffins aux mres sauvages ethellip
  • Recolte du jour  aubergines tomates noires de crimee tomateshellip
  • Instant fracheur au petit dej avec une salade de fruitshellip

Ou sur Pinterest

Newsletter du Blog

mytaste.fr Recettes de Cuisine Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez AuFilduThym sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :