8 idées zéro déchet au jardin d’automne

8 idées zéro déchet au jardin d’automne

Bonjour à tous,

 

Si vous avez une légère fibre écolo, sans doute avez-vous entendu parler du « zéro déchet » en cuisine, salle de bain, bureau et de toutes les petites astuces « récup » visant à diminuer nos déchets.  Mais .. qu’en est-il du zéro déchet jardin / terrasse / balcon ? N’y a-t-il pas des petits gestes à réaliser ?

C’est en me posant cette question que je me suis rendue compte qu’instinctivement, je pratique déjà des petits gestes « zéro déchets ». Ce sont des choses simples, mais qui nous ont évité de générer des déchets verts et de nombreux aller retours à la déchetterie. De même, ils nous ont éviter de trop consommer…

Comme le week-end qui arrive  est souvent un temps de jardinage, j’aimerais ouvrir un espace d’échange avec vous pour que l’on partage nos bonnes pratiques zéro déchet au jardin.

Est ce que cela vous dit ? Que faites-vous en zéro déchet ?

 

Pour ma part, mes petits gestes   :

 

  • N°1 : Installer un composteur « de jardin ».

Geste le plus simple et le plus indispensable : installer un composteur « de jardin » dans lequel nous plaçons la plus part des déchets végétaux :

  • feuilles mortes
  • tontes
  • mauvaises herbes, etc.

zéro déchet jardin : composter les feuilles mortes
Au bout d’un an, on récupère du terreau pour alimenter le jardin.  Outre le côté écolo, c’est une  solution économique qui évite d’acheter du terreau et qui évite les aller-retour déchetterie 😉

Petite astuce pour réaliser un composteur maison et peu cher : Plantez 4 piquets en bois dans le jardin sur un carré d’un mètre, puis clouez entre les piquets 4 planches de terrasse d’1m de large (autour de 10euros la planche en jardinerie, + quelques euros pour les piquets et les vis.

  • N°2 : Conserver les godets et barquettes des plantations

La plupart des fleurs et plants pour potager sont vendus en godets ou barquette plastique, qui génèrent un certain volume dans la poubelle.  A défaut de pouvoir éviter leur achat, j’ai pris le parti de les récupérer puis les utiliser :

  • Dans mes futurs semi de printemps quand il faut repiquer les plants (ex : semis de tomate)
  • Pour bouturer des plantes (même d’intérieur).
  • Pour échanger des plantes avec les amis/collègues.

 

 

  • N°3 : Transplanter les surplus de plante.. ou les donner

Quand on nettoie les plantes bandes, on fait souvent face à quelques plantes couvrante particulièrement .. Euphoriques. Plutôt que de générer des déchets, je les récupère et les transplante ailleurs dans le jardin.  Les sédums de rocaille sont d’excellents candidats aux transplantation ^^

Il en est de même pour les fraisiers rampants qui marcottent tous les ans : je récupère les bébés puis les plante ailleurs. 🙂

Après tout cela, s’il me reste encore trop de plante je les propose aux amis et collègues. Cela fait quelques années déjà qu’on « deale du fraisier » tous les débuts novembre 😉

 

 

 

 

  • N°4 : Transformer les branches en paillage

Dès qu’on a quelques arbustes au jardin, la taille d’automne génère un amas considérable de branches et branchages. Le réflexe de base est de les porter à la déchetterie. Nous avons décidé de les valoriser autrement en les transformant en paillage.

Pour un petite quantité, un peu de patience et une bonne cisaille permet de couper les branches en tronçons de 4-5cm , suffisants pour être paillés.

Pour une plus grande quantité (haie + arbres + arbuste), l’idéal est le broyeur de végétaux.  Pour vous donner une idée, nous avons investi il y a plus de 5 ans dans un broyeur comme celui-ci  (même marque)), et tous les ans, en 2 après midi, nous taillons/générons le paillage de l’année. Nous avons même pu transformer en paillage la majorité des deux vieux arbres fruitier du jardin que nous avons du retirer. C’est clairement un bon investissement.

 

  • N°5 :  Utiliser les « grandes herbes » ou les pommes de pin en paillage

Si vous avez des « grandes herbes » type graminée qui poussent dans le jardin, vous pouvez les récupérer pour pailler des platebande ou autre. L’avantage est qu’elles composeront sur place et alimenteront votre terre.

Pour les pommes de pin (ou équivalents), je les récupère pour les mettre en décoration dans certaines plate-bande.

 

  • N°6 : Récupérer les graines puis faire ses semis

Dans les plates-bandes semées, ou  sur quelques aromatiques montées en graine, je récupère les graines et les conserve pour l’année prochaine. Les nigelles de damas, cosmos, Pour la conservation, mettez-les dans des petits sachets en papier  (ex : enveloppe) étiquetés, et réservez au garage. L’année d’après, vous pourrez les semer (et éviter d’acheter des sachets de graine)

zéro déchet jardin : récupérer les graines de cosmos
Mes cosmos, excellents candidats aux graines / re-semis
  • N°7 : Investir dans des outils en bois

Au début, on achetait des outils de jardin pas trop onéreux, souvent en plastiques. Et puis on s’est vite rendus compte qu’ils cassaient vite et/ou ne nous aidaient pas à grand-chose. Maintenant, c’est fini.  Tous nos  outils disposent de manches en bois ou en métal,  de pelle ou dents en métal ; et se veulent solides avec le temps.   Quand un manche en bois casse, on le remplace plutôt que de tout racheter.

 

  • N°8 : Et Laisser faire la nature..

En fait, je laisse les plantes s’auto-re-semer 🙂  La bourrache, certaines variétés de mini-pensées, les nigelles de damas, les cosmos et autres sont des fleurs qui s’auto-sèment toutes seuls dans le jardin et (re)peuplent  aisément des recoins. Alors au lieu de ratisser les plate-bande/les jardinières/le potager à la moindre herbe qui pousse, je préfère maintenant laisser pousser et voir ce que les plantes deviennent. Une fois assez haute, j’enlève la mauvaise plante, et conserve les « jolies ». Ainsi, j’ai même eu des repousses de plants de tomate dans le potager ou des mini pensées qui ont fini en jardinière ^^
anbsp;
De même, dans un coin un peu abandonné, au lieu de tout arracher, j’ai laissé les buissons sauvages pousser et les ai taillé pour former une haie 100% naturelle. Bref, il faut aussi compter sur la nature pour aménager son jardin 🙂

 

 

~~~

Voilà, c’était mes petits gestes.

Et vous ? Que faites-vous comme geste zéro déchet au jardin  ?

 

Belle journée à toutes et tous 🙂

Print Friendly, PDF & Email

8 commentaires

  1. C’est une chouette idée ce petit récapitulatif des bons gestes au jardin ; je fais déjà pas mal de choses comme toi, le paillage par exemple, mais je vais maintenant garder mes godets en plastique, merci pour l’astuce 🙂 Ce que j’adore moi, c’est recycler les objets de la maison au jardin 😉 Bonne journée, à bientôt 🙂

    1. Author

      ah, contente que ce billet soit utile 🙂
      Pour tout recyclage des objets de la maison au jardin, j’avais aperçu tes tasses mangeoire, c’était trognon 🙂

  2. Pour nous, se sont les cendres du poêle à bois. Nous les éparpillons dans le potager, mais il ne faut pas trop en mettre. Cela prépare aussi pour les futures plantations. Je récupère également les copeaux du lapin nain, car cela est un super fertilisant pour les fruits rouges.
    Belle journée

    1. Author

      Je savais pour les cendres, mais malheureusement pour nous c’est un poêle à granulés que nous avons, donc inutilisable >< Merci pour le partage d'astuces, peut être cela pourra servir à d'autres !

  3. Je fais les même choses que toi
    je garde les pots en terre casser pour faire un drainage dans les plantes en pots

    Je garde toute l’eau du lavage des légumes pour les plantes en pots

    1. Author

      Garder l’eau de lessivage des légumes/fruits pour les jardinières est un geste que je réalise « autant que possible » cela fait des sacrés économies d’eau !

      Merci pour le partage de tes astuces, j’espère que cela servira à d’autres 🙂

  4. Je n’ai pas de jardin mais c’est interessant toute ces petites astuces, sachant que mes parents eux ont un grand jardin et que j’adore les aider a gérer tout ce petit monde. Py étant curieuse sur tout sujet concernant le zero déchet , c’est la première fois que je lis un article par rapport au jardinage

    1. Author

      Il y a quelques pages « zéros déchet » au jardin mais c’est vrai que c’est très rare. C’est ce qui a motivé ce billet.
      En même temps, certaines astuces sont un peu basique pour ceux qui ont l’habitude de la campagne (le composteur ou le paillage)… mais bon, un rappel pour les « nouveaux jardiniers » (dont je considère faire partie) ne fait jamais de mal. 😉

      Si jamais tu as d’autres astuces, n’hésites pas à revenir les partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.