Escapade en Isère #1 : La grotte de Choranche

Escapade en Isère #1 : La grotte de Choranche

Bonjour à tous,

Si vous traînez aussi sur les magazines TV d’information, sans doute avez-vous aperçu ces derniers reportages sur les « vacances gratuites des blogueurs voyages ». J’ai regardé ces reportages avec curiosité, avant de m’énerver d’y déplorer deux choses :
– Le « blog bashing » qui y était présenté.
– Le fait que seuls les voyages à destination exotiques semblaient présenter des intérêts pour les magazines.

De mon point de vue, pour des vacances/week ends/escapades réussie, il n’y a pas forcément besoin de partir à l’autre bout du monde. De un, il n’est pas forcément possible de réunir le budget pour; et de deux il y a des choses magnifiques à visiter dans notre joli pays qu’est la France !

En riposte à ces reportages, cet été, je  vais  tenter partager avec  vous quelques billets « escapade d’été » pour vous présenter les bons endroits à visiter autour de chez moi, en Drôme, Isère, Ardèche. Ce sont les lieux qui m’ont vraiment marqués et que je ferais visiter avec plaisir à mes amis. Donc si vous passez dans le coin (ou souhaitez éviter les bouchons autour de Valence ^^) je vous encourage vraiment à vous y arrêter. 😉

Aujourd’hui, je vais débuter par une curiosité géologique très connue dans le Vercors et qui franchement m’a éblouie : La Grotte de Choranche.

Ou se trouve t’elle ?

La grotte de Choranche (ou grotte de Coufin-Chevalier), est une grotte située en Isère, dans le Massif du Vercors, entre Grenoble et Valence. Plus particulièrement, on trouve son entrée au pied des falaises de Presles, dans les gorges de la Bourne, quelque part entre Pont en Royans et Villard de Lans.

Pour y accéder, il suffit d’emprunter ‘autoroute A48 Grenoble <-> Valence, de suivre les pancartes qui apparaissent à proximité du Royans. En effet, la grotte de Choranche étant très célèbre dans le Vercors, elle est bien fléchée. Une fois sortis de l’autoroute, nous traversons le Royans, nous engouffrons dans la partie large des gorges de la Bourne, puis terminons par une montée à flanc de montagne. A l’arrivée au parking, voici la vue que nous pouvons découvrir :

entree_grotte_choranche

Qu’est « la grotte de Choranche » ?

Une grotte ! Nan, c’est plus que cela.

Pour y entrer, nous nous retrouvons sur un vaste parking bien aménagé, avec une superbe vue sur les gorges. De ce parking, il faut emprunter un chemin  à flanc de montagne, ne montant que légèrement, jusqu’à arriver sur une esplanade ombragée où trouve l’accueil et l’entrée de la grotte. Vous voyez cette petite porte au fond, pas plus grande qu’une entrée de maison; oui c’est ici.
Une fois dedans, après quelques pas dans un espace restreint, nous nous retrouvons dans d’immenses cavités rocheuses aussi grande que des cathédrales (30m de large et 15 m de haut pour la plus grande). En fait, l’eau et l’érosion apportée par deux rivières souterraines ont creusé d’immenses espaces, si grand que notre visite va se dérouler sur les rives d’un lac et de deux rivières. En dessous, une photo du lac, et d’une des rivières :

grotte_choranche_entree

chornahc_eautre_chemin

 

Dans ces cavités, pouvons observer  de nombreuses formations « géologiques »  tels que :

  • Des « stalagmites »  = agglomérations minérales et calcaires (= concrétions) formées à partir du goutte à goutte, débutant du sol et grimpant vers le plafond. Nous en voyons de toute sortes et de toutes hauteurs, avec des motifs variés. Mises en valeur par les éclairages, elles laissent place à l’imagination
  • Des « stalactiques fistuleuses »  : ce sont des pics formés au plafond, « descendants », la plus part du temps pailletés de blancs. Ces aiguilles parfois plus fines que le doigt; sont impressionnantes quand on passe dessous.Vous pouvez les apercevoir sur la première photo au dessus.
  • Deux rivières souterraines, aux couleurs cristallines, dont une se prénomme « Serpentine »
  • Un immense lac souterrain dans la salle d’entrée.

Le tout mis en valeur par des effets de lumière vraiment époustouflants : roses, bleu, jaunes, verts, évoluant au fil du temps et de vos pas. Un exemple ci dessous, sur les berges d’une rivière

choranche_effet_lumiere

Comment se déroule la visite ?

La visite est payante et guidée, avec un départ tous les quart d’heure. A l’accueil, vous achèterez vos billets, et l’on vous indiquera à quelle heure sera votre départ. La grotte est vraiment facile d’accès, et se visite aisément à pied. Comme elle est particulièrement vaste, on ne s’y sens pas enfermé.

choranche_chemin

 

Une fois dedans, il fait bien frais. Vous arrivez dès le départ dans une immense salle d’entrées et son lac turquoise (première photo), aux couleurs quasi magiques. Au fur et à mesure de l’avancement, les nouvelles salles s’illuminent tandis que celles derrières vous s’éteignent, mettant en valeur les nouvelles formations rocheuses, et créant un effet intimiste. Une de coins les plus jolis est cette immense stalagmite  dominant la rivière.

 

choranche_riviere

La visite se terminait par un spectacle son et lumière dans une des dernières salles (sans eau), comme un ballet de couleurs sur les pierres. Je n’ai pas réussi à capturer de jolie photo pour vous les montrer..

 

Pourquoi la visiter ?

Sincèrement, après la visite, c’est clairement un lieu ou j’y embarquerais amis et famille… Pour les raisons suivantes

  • Pour en prendre plein dans les mirettes : Choranche n’est pas la plus grande grotte de France, mais c’est une des grottes les mieux mises en valeur ! Du fait des rivières, de l’immensité des salles, des incroyables effets de lumière, le spectacle est quasi magique.
  •  Pour en apprendre plus sur la formation du Vercors : A l’extérieur, se trouvent de nombreux panneaux explicatifs sur la géologie du Vercors, qui sont utile pour patienter en attendant la visite et découvrir comment la grotte s’est formée. Ces informations seront complétées lors de la visite.
  • Car c’est une sortie familiale facile : Les chemins sont larges et bien aménagés, il n’y a pas de grande grimpette à faire (ce qui peut parfois décourager). De plus elle est très vaste ce qui rends sa visite « facile » même les enfants et pour ceux à tendance claustro.
  • Car en plein été, c’est un excellent moyen d’avoir un peu de fraicheur dans la canicule ^^ (10°C à l’intérieur, petite laine de rigueur).

 

A proximité ?

Si vous avez un peu de temps pour flâner autour de Choranche, je vous conseille :

  • De suivre le petit chemin qui pars à flanc de falaise sur la gauche : Vous pourrez atteindre la sortie d’une des rivières de Choranche (cf en dessous), et profiter d’une petite ballade bucolique et rafraîchissante à flanc de montagne (cf photo).
  • De suivre (en voiture) les gorges de la Bourne jusqu’à Villard de Lans, avec en toute fin des gorges époustouflantes à peine plus large que la route ! (De même, je n’ai pu prendre de photo, mais j’en ai de vifs souvenirs).

 

choranche_exterieur

Infos pratiques

  • Comptez une heure de visite à l’intérieur, plus un peu d’attente.
  • De bonnes chaussures (min : basket) sont quand même un plus pour faire la visite aisément sans tomber.
  • Pour les photos, faites attention que la grotte est quand même sombre, et les smartphones peuvent avoir des difficultés. Les photos prises l’ont été avec un réflexe avec un grand temps de pose, et elles n’étaient pas toutes nettes 😉

 

Voilà, mon avis sur cette grotte de Choranche, qui reste une des plus belles curiosité que j’ai pu visiter autour de Valence. En espérant vous avoir intéréssé voir donné envie de vous y évader, je vous dit à bientôt !

 

 

 

Note : Notez bien que ce ‘escapades d’été’ ne sont pas sponsorisés, nous y sommes rendus en famille avec notre voiture, avons payés nos billets, et avons établi notre propre jugement. 😉

Enregistrer

Print Friendly

5 commentaires

  1. Parfait, j’ai plein de monde qui passe cet été, et je n’avais pas été encore à chorange
    Tes photos sont belles, j’aime bien celles avec lez stalactites, c’est translucide!
    Bon été!

    1. Author

      Si tu as l’occasion, je te la conseille vraiment : pour avoir visité le gouffre de Padirac, j’ai trouvé que Choranche est vraiment mieux mise en valeur.. et on s’y sens moins à l’étroit !

      Merci pour les photos .. car comme je le disais, ce n’était vraiment pas facile avec la demi obscurité ! Pour les stalactiques, j’ai des photos plus zoomées, je vais voir s’il y en a une de potable pour mettre dans le billet, cela complètera 🙂

  2. Je me souviens être allée la voir avec mes parents cette grotte, j’étais encore au lycée. Je me souviens surtout de l’énorme bloc de rocher qui s’est détaché de la montagne 50 m devant nous alors que nous regagnions la voiture, qui a rebondi sur l’asphalte du parking et est allé s’encastré dans le haillon arrière d’une voiture garée là.

  3. Voilà, visite effectuée, c’est vraiment superbe le travail de présentation, la mise en lumière des éléments de la grotte. C’était ressemblant à tes photos;)
    Comme tu l’as dit, les explications à l’entrée comme celle du guide sont intéressantes.

    J’ai comme toi traversé le Vercors en voiture, mais j’ai aussi mangé sur le site de la grotte: du fait-maison, servi super gentiment, à un prix raisonnable: une bonne surprise pour un resto de site touristique!
    Merci encore pour cette belle idée!

    1. Author

      Oui, la mise en lumière est vraiment très réussie et met bien en valeur cette grotte. Je suis vraiment contente que cette suggestion t’es plu.. pour moi c’est vraiment un incontournable du Vercors. Je vais continuer mes billets ‘escapades’, j’en ai encore 3 dans les tuyaux ^^

      Pour le restau, je ne connaissais pas.. il faut dire que mes gourmands sont plutôt longs à la détente, alors en vacances, difficile de partir avant 13H et avant déjeuner 😉 Mais Je prends note si jamais on repasse dans le coin !
      Merci pour ton retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.