Dernières lectures #11 : Une idée pour déranger et une idée pour chercher..

Dernières lectures #11 : Une idée pour déranger et une idée pour chercher..

 

Bonjour à tous,

 

Je vous retrouve ce soir pour partager un thé/café/digestif (au choix) au salon et partager des idées au sujet de mes dernières lectures. Au programme, un gros coup de cœur et une étonnante découverte

 

N°1 : La dernière nuit du Raïs – Yasmina Khadra

 

Je suis tombée sur ce roman par hasard, et l’idée d’un romans autour de khadafi m’a intriguee. Ensuite, dès les premières lignes, j’ai été happée….

Nous suivons M. Khadafi sur ces dernières heures avant sa chute. Réfugié avec ses plus fidèles à Syrte, ville de son adolescence il se souviens des différents jalons de sa vie : son enfance dans le désert, ses illusions qui ont bercées sa vie, sa carrière militaire, son ascension, ses rêves pour son pays.  Avec ses lieutenants, il tente de comprendre l’origine de cette rébellion, pourquoi ce peuple à qui il a tant donné ne veut plus de lui  ? Nous suivons son questionnement, sa dernière fuite, sa chute, toujours dans l’illusion d’être un élu mal compris..

Dans son romans,  Y. Khadra nous fait entrer dans la tête de Khadafi, personnage que nous avons vu, de l’occident, comme un dictateur et un tyran. Son style se veut direct, sans fioritures et c’est ainsi que nous vivons ces dernières heures. Pour ma part, ce fut un livre extrêmement absorbant, et très dérangeant : M. Khadafi, simple enfant bercé par les rêves de grandeur de sa communauté qui le voit comme un élu, devenu un adolescent rejeté, puis une personnalité qui cherche le bien se son peuple.. Et se venge au passage, puis en viens aux extrêmes.. Dans ce destin bercé d’illusions, comment s’étonner qu’il soit devenu ce qu’il a été ?

Ce livre m’a laissé sur un questionnement : Ces grands dictateurs, se voient-ils comme des tyrans ou comme des guides cherchant le bonheur de leu peuple ? Qui sont-ils au fond d’eux mêmes ? Entre le rêve d’être un élu et la mégalomanie, où se situe la frontière ?  Il m’a laissé sur la même sensation dérangeante que le Jeanne d’Arc de Luc Besson :  Dans la folie, ou se situe le bien, où se situe le mal ? Et qu’est ce qui justifie que l’on devienne un héros ou un tyran ? Ce sont des questions auxquelles je n’aurais jamais de réponses …

Au final, c’est un livre que je conseille vraiment : un livre osé, furieusement bien écrit, et qui fait réfléchir… Un livre à avoir lu, et intéressant à livre à notre époque ou de grandes puissances commencent à se (re)mettre en place..

 

 

N°2 : Maman à tort – Michel Bussi

 

Nous changeons totalement de registre pour passer sur un polar. A vrai dire, les polar ne m’ont jamais vraiment attirés, mais au travers d’un commentaire sur mon dernier billet lecture, « Priolo » m’a conseillé l’auteur 😉   J’ai suivi son conseil, puis ce fut donc une sacré découverte :

 

L’histoire se centre autour de Malone, petit garçon de 3 ans qui affirme que sa maman.. n’est pas sa maman. Vasile Dragonman, psychologue scolaire, a déjà vu des enfants qui inventent, mais là tout semble bizarre : trop de détails, de redondances.. Et si Malone disait la vérité ? La mémoire d’un jeune enfant est très volatile, donc ne faudrait-il pas agir vite avant que ses souvenirs s’effacent ? Peut être que cette commandante Marianne Augresse, bien absorbée par l’histoire d’un braquage, pourrait l’aider ?  Une course contre la montre prends place, contre la mémoire de Malone..

 

Je dois vous avouer (à part Da Vinci Code  et consorts) c’était mon premier polar.. et dire que depuis j’adore les polars serait mentir. Cependant, l’écriture fluide, l’histoire, et ce sens du suspense et du rebondissement m’ont vraiment plu… et je n’exclu pas de me faire quelques autres bouquins de cet auteur. L’histoire se tiens, se construit bien, et l’on « entre » assez aisément dans l’esprit des différents intervenants, dans ces sphères ou le ressentit personnel et les obligations du job se mêlent ou se choquent.  Un point qui m’a surpris, dans le bon sens, est que M. Bussi a réussi à mettre plusieurs twists dans le roman.   Enfin, point qui m’a particulièrement plu et intéressé furent les explications et analyses  sur la mémoire des enfants et les mécanismes « d’oubli » de nos souvenirs de nos premières années.

 

Bref, une idée de roman que je conseille pour changer des séries TV policières, pour se faire prendre dans une intrigue qui pourrait arriver, et découvrir de nouveaux auteurs.
Voici mes dernières lectures,

Et vous ?  🙂

Enregistrer

Print Friendly

5 commentaires

    1. Author

      C’était mon premier livre de cet auteur.. et j’ai énormément accroché au style de cet auteur… à tel point que j’ai attaqué un des ses autres : « Ce que le jour doit à la nuit » 😉

  1. J’ai lu tous les livres de Khadra et j’entame ces jours-ci « la dernière nuit du raïs ». J’ai hésité beaucoup avant d’acheter ce roman et ma curiosité a été plus forte, je voulais savoir comment Khadra racontait Kadafi. Ce qui n’est pas une mince affaire.

    1. Author

      De pon côté c’est la curiosité de découvrir comment le personnage de khadafi est traité qui m’a poussé à tenter le roman. Et c’est redoutablement bien fait ,sans parti pris, donc très intéressant. Cela fait vraiment réfléchir !

  2. Je viens de lire un autre livre de Bussi, Les nymphéas noirs. Cela se passe à Giverny, le village de Claude Monet entre impressionnisme et enquête. J’ai adoré, la lecture est fluide, facile.
    Bonne lecture 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.