Dernières lectures #17 : Comédies d’été

Dernières lectures #17 : Comédies d’été

 

Bonsoir,

Je vous retrouve ce soir pour discuter d’idées bouquins à lire pendant les vacances 🙂

Peut-être êtes-vous pareils que moi, capables de dévorer de nombreux livres pendant votre/vos semaine de vacances d’été. Qu’ils soient drôle, des classiques oubliés, des découvertes de l’été courants, ils accompagnent mes vacances depuis longtemps 🙂

J’aimerais vous suggérer deux idées (qui furent mes dernières lectures), idéales pour se détendre, se vider l’esprit, et sourire.

 

N°1  » Tu comprendras quand tu seras plus grande » de V. Grimaldi

Après la part de l’autre, qui m’avait assez « travaillé », j’ai souhaité un roman plus léger. Ayant fortement apprécié le premier livre de V. Grimaldi, j’ai naturellement enchaîné sur le deuxième

Synopsis

Nous retrouvons Julia, psychologue de métier, juste après une mauvaise rupture. Elle qui n’est pas du genre à prendre de risques, décide de tout plaquer et prendre un poste à la maison de retraite des Tamaris.. Et pourtant, elle n’aime pas les personnes âgées !
Loin d’être un établissement ennuyeux, cette maison de retraite recèle de personnalités diverses, parfois amusantes, parfois lassantes, parfois attachantes.. En découvrant ces personnes, Julia se retrouvera forcée de réfléchir à son chemin de vie, et s’ouvrir aux autres.

Mon avis

J’ai retrouvé dans ce roman ce que j’avais apprécié dans le premier livre de V. Grimaldi : c’est frais, pétillant, parfois absurde, mais vraiment amusant. On sourit fréquemment face aux situations, face aux pensées parfois châtiées du personnage principal (Julia) ou des retraités . C’est clairement un livre « comédie » qu’on lit pour se vider l’esprit et/ou se remonter le moral.

Coté forme : Il se lit bien, sans prise de tête.. Et l’on ne peut que sourire aux expressions parfois brutes de décoffrage

Coté fond : L’histoire en elle-même est sympathique à découvrir.. Les réflexions des retraités amènent à sourire ou réfléchir.. Mais j’ai troué que le fond aurait sans doute mérité un peu plus de construction : parfois cela allait « dans tous les sens » , parfois le background des personnages aurait bien mérité un peu plus de constructions (Julia par exemple, c’est que moyennement crédible sur son rôle de psy). De même, la fin m’a parue trop « pink happy end » à mon goût… Pour ces raisons, j’ai légèrement moins aimé ce roman par rapport au tout premier, tout en ayant passé un bon moment

En conclusion : Je le conseille fortement pour se vider la tête, sans pour autant prétendre qu’il s’agit d’un grand roman. C’est en fait un bon « échappatoire », à prendre de temps en temps, et qu’on prendra plaisir à relire comme on se mate une enième fois une comédie romatique 😉

 

N°2 « Mémé dans les orties » d’Aurélie Valognes

Sans faire exprès, j’ai enchaîné sur un livre dans le même thème : la comédie, et sur les personnes âgés. Celui-là traînait dans ma « pile à lire : comédie » depuis un petit moment

Synopsis

C’est l’histoire de Ferdinand Brun, 83 ans, seul dans son appart’ avec sa chienne, du genre bougon, aigri, grognard, voir méchant .. Et ne voyant plus d’intérêt dans la vie. Il ne peut pas piffer Mme Suarez la concierge (c’est réciproque) ainsi que la nuée de voisines âgées qui papotent dans la cour de l’immeuble. Son passe-temps : les embêter !
Un jour, une gamine de 12 ans s’invite dans son appart pour déjeuner et bouleverse ses habitudes. Et puis c’est une super-mamie de 92 ans hyperactive et sympathique. Sans le vouloir, elles vont profondément changer Ferdinand..

Mon avis

Ce livre me fit découvrir un nouveau « roman-comédie-vide-esprit », d’un autre genre. Contrairement aux Legardinier/Grimaldi, l’histoire se base sur du réalisme : qui n’a pas connu un voisin acariâtre ? Des mics-macs entre voisin ? Si les situations sont amusantes, ce n’est pas car elles sont improbables mais car elles opposent deux extrêmes (retraité bougon et renfermé, contre une mamie hyperactive). Ce réalisme fait que l’on « s’attache » assez facilement aux personnages et à l’histoire

Coté forme, ce roman (court) se lit facilement. Phases et mots, style familier, m’ont fait rapidement rentrer dedans.. Et vite le finir

Côté fond : L’histoire est sympathique … assez mal engagée au départ pour Ferdinand (suicide ?), parfois révoltante dans les guerre de tranchée de voisins, amusante dans les oppositions de personnage, et qui finit bien mais sans (trop) d’excès.
Au-delà du comique qui amuse, ce livre m’a amené à réfléchir sur nos ainés, la solitude entraînée par la vieillesse, l’importance de la famille, des amis, de ne pas être seul à ruminer… Dans ce temps de vacances, j’ai pensé en lisant ce livre qu’il est important d’avoir une attention pour nos proches ainés.. Qui ne sont pas forcément en vacances… même si ce n’est qu’un coup de téléphone.

En synthèse : un bon livre comédie pour se détendre, moins « foufou » que les Legardiner/Grimaldi, et plus attachant. Je vous le conseille si vous avez besoin de vous vider l’esprit, sans vous prétendre un excellent livre 😉

Voilà, c’était mes deux dernières découvertes

Et vous ? Partagez donc vos lectures du moment 🙂

Bonne soirée

Enregistrer

Print Friendly, PDF & Email

6 commentaires

  1. Ces 2 livres me faisaient de l’oeil; a lire alors!
    J’ai offert a Maman le dernier Labro (genial) et elle va commencer le dernier Mergault 😉

  2. J’ai aimé « Mémé dans les orties ». Sympa, lecture détente, parfait pour les vacances. J’avais déjà lu « En voiture Simone »du même auteur que j’avais également apprécié.
    Cela fait plusieurs fois que j’hésite devant « Tu comprendras quand tu seras plus grande » …. peut être quand j’aurai avancé dans mes lectures prévues pour l’été.
    Je viens de lire « La librairie de la place aux herbes » de Eric de Kermel et j’ai adoré !!!

    1. Author

      C’est exactement cela : la lecture détente 🙂 j’ai repéré aussi le 2e, cela sera pour une prochaine fois.

      Merci pour la suggestion, je note 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.