Astuces pour améliorer ses photos de vacances : Les paysages

Astuces pour améliorer ses photos de vacances : Les paysages

Bonjour à tous,

 

En ce week end prolongé, je vous retrouve autour d’un billet spécial photo, « commandé par des amis » au sujet des photos de vacances. Sans doute vous aussi, en vacances ou autre, vous êtes-vous posés la question « Comment faire de jolies photos de paysages ? ». De mon côté, après des premiers essais peu flatteurs, j’ai trimé, fouillé sur le net, expérimenté (vive le numérique !!) pour essayer de trouver des astuces faciles à mettre en oeuvre.  Avec le temps, mes photos se sont plutôt améliorées, même si elles sont encore loin d’être exceptionnelles.

Je vous propose de vous partager ces petites astuces, afin de vous donner quelques tuyaux pour améliorer vos photos. 🙂  Notez justes que ce sont des astuces 100% amateur, donc perfectibles 😉

 

Avant de commencer, un petit récapitulatif sur la photo.. et sur le matériel.

Qu’est-ce qu’une photo ?

Question à la c## : Qu’est-ce qu’une photo ? A bien y réfléchir, cela peut avoir plusieurs sens :

  • Une image permettant de montrer un objet/paysage/etc
  • Une illustration d’un texte pour représentation de ce dont on est en train de parler. (ex : recettes de cuisine )
  • Une émotion : Une photo qui nous « parle » est une photo qui nous fait ressentir une émotion : du plaisir, de la gourmandise, de l’émerveillement, de la sérénité de l’étonnement,…
  • Un message : Et oui : les photos ont souvent l’objectif de diffuser un message. Ce message peut aller du simple « voit comme c’est joli » ou « je montre pour partager mon vécu » à des messages plus forts (« regarde l’horreur »)

Ce qui fait que l’on va apprécier une photo est – à mon sens- :

  • soit parce qu’elle appelle ou rappelle une émotion agréable.
  • soit parce que l’on aura été touché par son message.
    Ces appréciations sont propres à chacun, en raison des goûts, des souvenirs, du sens qu’on les images

 

Pour les paysages, les émotions/sens que l’on peut transmettre sont (entre autre) :

  • de l’émerveillement (lacs scintillants, couleurs des forêts à l’automne..)
  • une impression de nature cachée/préservée (forêt,..)
  • une sensation de sérénité (ciel bleu, mer, combe de montagne..)
  • une impression de grandeur (arrière-plan de montagne, de mer, de champs à perte de vue, ..)

=> ce sont sur ces émotions que j’ai tenté de travailler.

 

Quel matériel pour de jolies photos ?

On associe souvent (et inconsciemment) meilleur matériel = meilleure photo. Ce n’est pas tout à fait le cas….  Personnellement, je trouve que tout est une question de contexte.

Actuellement, j’ai un réflex « entrée de moyenne gamme » et un smartphone, qui se complètent assez bien. Voilà ce que j’ai analysé avec le temps :

Smartphone :

+ bon rendu sur les paysages pour peu d’encombrement matériel
+ bon rendu pour les photos « vignettes » (postées instagram, facebook)
+ très bien pour le plein soleil
– place le point de prise photo « en arrière » (ie : votre oeil voit plus zoomé que le smartphone)
– La fonction zoom est à bannir
– Peut avoir des difficultés en basse lumière, à l’aube et crépuscule

Réflex

+ très bon rendu possible (avec réglages) en cas de basse lumière, aube, crépuscule
+ Avec un objectif avec fonction zoom, on peut ajuster le zoom pour « exclure » ou pas les objets de la photo
+ La profondeur de champ (= distance jusqu’où la photo est nette) est réglable
+ Pour des photos « grand écran » (type fonds d’écrans PC, etc), la qualité est nettement supérieure au smartphone

–  Souvent bien encombrant (perso, j’ai un sac à dos systématique quand je sors avec le réflex)
– Très sensible aux contrastes et aux pleines lumières : personnellement, j’ai toujours de gros soucis en plein soleil.

=> Tout dépend du contexte. Vous pouvez donc très bien réaliser de belles photos avec votre smartphone. 😉

 

Quelques astuces faciles pour (essayer de) réussir ses photos.

Rencontrons dans le vif du sujet : Comment améliorer ses photos de paysage ?  D’expérience, j’ai vu deux points critiques

1  :  La météo : une photo de paysage est toujours plus jolie en présence de ciel bleu qu’en cas de pluie.  Cependant, le facteur « météo » étant indépendant de notre volonté, surtout en vacances, il faut « faire avec »… et se rabattre sur d’autres astuces.

2 : Le cadrage  : C’est le facteur essentiel sur lequel nous pouvons agir, et donc je vous parlerais en dessous.

 

 

Astuce 1 : [En cas de beau temps] Se lever à l’aube.. Ou attendre le coucher de soleil

Je me dois quand même de vous le signaler : En cas de beau temps, il est idéal d’atteindre l’aube ou d’attendre le coucher du soleil. C’est tout simplement parce que la lumière du soleil n’a pas la même couleur selon l’instant de la journée :

  • Aube : lumière plus douce, plus bleutée => apporte de la douceur aux photos
  • Soleil au zénith : lumière vive et blanche => souvent de forts contrastes, surtout en été
  • Crépuscule : lumière douce mais plutôt dans les jaunes rouges => apporte du contraste et réchauffe les photos.

Donc en vacances, si vous en avez la possibilité, tentez de capturer vos photos à l’aube ou au coucher. J’en conviens que c’est parfois très difficile ^^.

Exemple : Photo du Vercors prise au lever du soleil ( alors qu’il faisait -5°C !) : vous voyez la douce lumière sur la vallée ? Je n’ai pas regretté de me lever à l’aube et de poireauter 1h dans le froid pour cette photo 🙂

 

Astuce 2 : La règle des « trois tiers »

Règle connue en photo, les « trois tiers » consiste à décomposer l’image en trois partie sur l’axe horizontal et vertical, puis placer un « objet d’intérêt » à une des intersections. « L’objet d’intérêt » peut être n’importe quoi : un arbre, un toit de maison, un sommet de colline.
Exemple 1 : Règle des trois tiers utilisée : J’ai mis la barre rocheuse sur la verticale 1/3 à droite et non pas centrée. Cela invite le regard à passer de la barre rocheuse à l’arrière plan derrière.

Exemple 2: Règle des trois tiers inutile..   : Histoire de simplifier.. cette fameuse règle n’est pas forcément applicable à toute les photos.  Pour les photos de « grands paysages »  comme en exemple ci dessous, le village de Baumes les messieurs, il était préférable de centrer l’objet d’intérêt (la ville).

Baumes les Messieurs

 

Astuce  3 : Organiser un « chemin de vision » dans votre photo

On apprécie souvent les photos de paysage parce qu’elles nous invitent à voyager (loin du quotidien sombre et froid..), nous emportent sur des chemins ou des étendues immenses. Essayez donc d’organiser un « chemin » sur votre photo pour aider l’observateur à naviguer plus loin qu’il n’aurait cru. Placez un arbre premier plan, puis un chemin qui amène au loin, puis le ciel..

Exemple : Sur cette photo, l’œil est d’abord attiré par le chemin, suis le chemin, puis tombe nez à nez avec les montagnes. En réalisant ce parcours, on a l’impression d’une étendue très vaste et lointaine.

 

Astuce 4 : Verticale ou horizontale ?

Les photos  sont des rectangles horizontaux ou verticaux, que l’on peut pivoter à sa guise.  La forme horizontale insiste plus que la largeur/l’étendue du paysage tandis que la verticale donne plus une image de profondeur. Selon les cas/paysages, un cadrage sera plus approprié que l’autre pour mettre en valeur soit le sujet l’intérêt, soit tout le paysage.

Je vous conseille d’essayer de pivoter votre appareil et de voir ce que cela donne 😉

Exemple : Un même paysage (l’ouverture de la combe d’Oyans) en vertical ou horizontal. Les deux photos me semblent sympas, mais ne diffusent pas le même message.

  • En vertical :  On insiste sur la profondeur de la combe : C’est cette ouverture qui devient le ‘sujet principal’ de la photo. On retiendra donc la combe et le fait qu’elle soit lointaine.
  • En horizontal : On ajoute plus d’éléments sur le côté, ce qui place l’ouverture de la combe dans son contexte ( des champs au printemps). On retiendra plus un paysage printanier.

 

 

Astuce 5 : Meubler les plans

Les paysages se composent généralement en plusieurs plans relatifs aux distances de vue ( pour caricaturer : juste à coté de vous, loin, tout au fond). L’idéal est d’avoir des « éléments intéressants » sur chaque plan et se détachant du fond (le ciel). Les éléments du premier plan sont notamment important pour donner une appréciation de la profondeur de votre image.

  • Pour le premier plan (au plus près), utilisez les fleurs, les arbres, rochers, maisons, proche.
  • Pour le second, « placez » les collines, les montagnes, la mer ou une ligne de forêt si par exemple vous prenez une photo d’un lac. Le plus souvent, vous n’aurez que deux plans avant le fond.
  • Pour le fond, cela sera les éléments « immenses » comme le ciel, la mer, des montagnes très lointaines.

Exemple ci dessous : Un chemin du côté de Saou – La photo est composée avec :

  • Premier plan : le chemin
  • Deuxième plan : la rangée d’arbres
  • Troisième plan : Les montagnes
  • Fond : le ciel d’orange

Astuce 6 : Quitter les sentiers battus

Une bonne astuce pour capturer une jolie photo qui ne ressemble pas à celle du voisin et de quitter les chemins/routes, faire quelques pas de côté, grimper sur un rocher… pour trouver un cadrage légèrement différent. De même, n’hésitez pas à vous baisser pour capturer plus de « sol » dans votre photo, ou au contraire lever l’appareil pour disposer de plus de ciel.  Personnellement, c’est assez fréquent en balade que je quitte les chemins pour grimper sur les pentes, les roches, ou m’accroupisse pour prendre plus de « sol » lors de mes paysages.

Exemple ci dessous : Je suis partie en plein champ pour me placer derrière l’arbuste rouge pour prendre ma photo de paysage.  Quitter le chemin me permettait d’avoir cet arbuste au premier plan et de colorer ma photo (cf astuce n°5).  Le chemin initial passe en dessous de l’arbre situé à gauche 😉

Astuce 7 :  Utiliser les arbres pour cacher le paysage

C’est une astuce que vous pourrez surtout utiliser pour vos photos nature/forêt : utiliser les arbres pour masquer une partie du paysage et donne une illusion de « paysage caché ». Exemple ci dessous : Dans les deux cas, j’ai utilisé les arbres pour mettre en valeur le sujet/paysage au centre (la cascade à gauche, le chemin au loin). Cela donne des photos intimistes assez réussies.

 

 

Astuce 8 : Observer les photographies des autres.

Dernière petite astuce  : Un bon moyen d’apprentissage est (et reste) d’observer et analyser les photographies d’autres personnes.  Pour cela, je trouve qu’instagram est vraiment un excellent outil car il permet de découvrir de nombreux pros ou amateurs, avec parfois des qualités à couper le souffle.

Pour ma part, je me suis mise en « follower » des offices de tourisme départementaux régionaux  ou les groupes réalisant des sélections types #XXX_focus_on avec XX = région (ex, pour ma part : auvergne-rhône-alpes : #aura_focus_on). Cherchez aussi les instagrammeurs proches de chez vous c’est toujours intéressant et instructif de voir comment d’autres observent les mêmes choses que vous. :

 

Voilà mes quelques petites astuces pour améliorer photos de paysage

Quelles sont les vôtres ?

N’hésitez pas à les donner en commentaire, je suis preneuse de toute idée pour m’améliorer 🙂

 

 

Sur ce, je vous souhaite un bon dimanche.. et n’oubliez pas d’aller voter 😉

Enregistrer

Enregistrer

Print Friendly, PDF & Email

2 commentaires

  1. Merci à toi pour cet article complet et intéressant. Je suis toujours preneuse de conseils en matière de photos car ce n’est pas mon point fort. Par contre, je me garderai bien de tes donner des conseils…hihi ! En tout cas, moi j’ai appris des choses (et j’ai voté! )
    belle soirée….

    1. Author

      Au plaisir d’être utile 🙂
      Vis à vis des conseils, sans doute as tu aussi tes petites astuces.. rien de formel, mais ta « touche de succès » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.